Growth Hack : Rediriger le trafic de Quora vers votre site Web

< Revenir à la liste complète des Growth Hacks

Comment réaliser ce Growth Hack et que peut-il vous apporter ?

Résultats attendus de ce Growth Hack

  • Type de Growth Hack : Redirection des utilisateurs de Qualira vers votre site
  • Résultat escompté : Augmentation de votre notoriété et excellent canal SEO pour obtenir du trafic vers votre site web à partir d'utilisateurs qui ont déjà une intention d'achat.

Pourquoi réaliser ce Growth Hack ? 

Si vous avez une intégration avec une grande entreprise SaaS, vous pouvez essayer de faire inscrire votre application sur leur Marketplace.

Les Marketplace les plus connues vous offriront une visibilité et un trafic élevés 100% gratuit pour votre produit. 

Approche pas à pas de ce Growth Hack

Utilisez SEMrush + Quora pour améliorer votre classement dans les recherches organiques sur Google en procédant comme suit :

  • Dans SEMrush > Analyse du Domaine > Recherche Organique > recherchez quora.com (ou fr.quora.com pour les recherches en français)
Recherche sur SEMrush
Recherche sur SEMrush
  • Cliquez sur Filtres avancés et filtrez les mots-clés contenant votre mot-clé cible : positions inférieures à 10 et volume supérieur à 100
Paramètres de recherche sur SEMrush
Paramètres de recherche sur SEMrush
  • Allez sur Quora et écrivez la meilleure réponse aux questions concernant vos mots clés cibles
Création d'une question sur Quora
Création d'une question sur Quora
LIRE PLUS : Ma revue complète de SEMrush pour comprendre l'ensemble des fonctionnalités offertes par l'outil

Résultat de ce Hack

Les résultats sont assez étonnants, car j'ai toujours moi-même mis de côté Quora pendant très longtemps. 

Au bout de 3 jours, plus de 17000 vues et 3500 visites sur ce site Web. 

Son avantage est que les questions sur Quora ne "périment" pas aussi vite que pourrait le faire un article sur une plateforme telle que LinkedIn. 

3 jours de résultats sur Quora
3 jours de résultats sur Quora

🔹 Lien Utile pour ce Growth Hack

>> Cliquez ici <<
photo stephen mesnildrey